Sélectionner une langue
Webshop France
Sélectionner un autre site internet
Site internet actuel :
Webshop France
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux
Site internet / Pays
Langues
Réseaux sociaux

Le groupe BayWa maintient le cap au premier semestre

Vue d'ensemble

Le conseil de gestion confirme l’objectif de BAII pour 2023. La société continue de prévoir un bénéfice compris entre 320 et 370 millions d’euros pour l’exercice financier 2023.

Grâce à un premier semestre 2023 globalement fort, le groupe BayWa maintient le cap. Au cours des six premiers mois de l’année, l’entreprise a réalisé un bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) de 186,9 millions d’euros (S1/2022 : 328,5 millions d’euros). Le chiffre d’affaires de la période sous revue est resté pratiquement au même niveau que l’année précédente, à savoir 12,6 milliards d’euros (S1/2022 : 12,9 milliards d’euros). Le conseil de gestion de BayWa a confirmé son objectif pour l’exercice financier en cours et continue de tabler sur un BAII compris entre 320 et 370 millions d’euros en 2023.

« Après une année 2022 exceptionnelle, nos activités se déroulent conformément à nos attentes dans la plupart des cas », déclare Marcus Pöllinger, président directeur général de BayWa. « Les prix des matières premières, des intrants agricoles et des matériaux de construction se sont stabilisés à un niveau plus bas, ce qui se répercute sur nos marges commerciales et donc sur nos bénéfices. » M. Pöllinger estime que le second semestre restera difficile : « Même nous, en tant que fournisseurs de produits de base, ne pouvons pas échapper complètement aux conditions du marché, qui sont en partie difficiles. La hausse des taux d’intérêt et l’inflation élevée freinent les investissements et le pouvoir d’achat. Cela dit, les fondamentaux n’ont pas changé. La sécurité alimentaire mondiale, l’expansion des énergies renouvelables, la création de logements abordables et la rénovation des bâtiments pour qu’ils soient économes en énergie restent des questions politiques et sociales essentielles. Ce sont précisément les domaines dans lesquels BayWa jouit d’une présence large et internationale, et qui lui permettent de résister aux conditions de marché complexes que nous connaissons actuellement. »

 

Les énergies renouvelables et les équipements agricoles, principaux moteurs des bénéfices

La forte demande et les opportunités commerciales positives ont fait des secteurs des énergies renouvelables et de l’équipement agricole quelques-uns des principaux moteurs de l’évolution des bénéfices au cours du premier semestre. Le commerce national et international des produits agricoles a bénéficié de la volatilité des bourses céréalières mondiales, avec des prix inférieurs à ceux de l’année précédente. Les ventes d’intrants agricoles ont baissé d’une année sur l’autre, tout comme les activités du secteur de l’énergie concernant les carburants et les lubrifiants, qui sont considérés comme des indicateurs avancés du développement économique mondial. Le segment Global Produce a bénéficié d’une plus grande stabilité des prix dans le secteur des pommes en Allemagne, des prix plus élevés étant à nouveau possibles depuis le mois de mars à la suite de prix promotionnels pratiqués par les détaillants en alimentation et de fortes ventes de pommes. En revanche, le faible intérêt des consommateurs pour les produits haut de gamme a eu un impact négatif sur les bénéfices, tandis que les conditions météorologiques extrêmes et leurs conséquences ont continué à peser sur les bénéfices du commerce international des fruits. Les activités de BayWa Bau Projekt GmbH se déroulent comme prévu, mais le recul spectaculaire des investissements dans la construction résidentielle se répercute sur la demande de matériaux de construction. Par conséquent, le BAII du secteur des matériaux de construction a chuté de manière spectaculaire par rapport à l’année précédente. Le conseil de gestion de BayWa a pris des mesures immédiates. Il s’agit notamment de concentrer davantage les activités de vente sur le génie civil et la construction publique, qui ne sont que peu touchés par le ralentissement de la construction résidentielle.

 

Performances des différents segments

Segment des énergies renouvelables

Le segment des énergies renouvelables a enregistré des revenus de 3,0 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’année (S1/2022 : 2,7 milliards d’euros). Le BAII s’est élevé à 98,4 millions d’euros (S1/2022 : 85,0 millions d’euros). Le commerce solaire et les revenus de l’électricité ont été les principaux facteurs contribuant à ce solide résultat, parallèlement à la vente de projets d’une puissance totale de 120 mégawatts (MW). BayWa pense que cette performance se poursuivra au second semestre. Elle prévoit de vendre des projets éoliens et solaires d’une puissance totale de 500 MW avant la fin de l’année. Parallèlement, le portefeuille des producteurs indépendants d’électricité (Independent Power Producers, IPP) devrait encore augmenter de 200 MW pour atteindre 1 gigawatt (GW).

 

Secteur énergétique

Le chiffre d’affaires du secteur énergétique s’est élevé à 1,3 milliard d’euros au cours de la période considérée (S1/2022 : 1,5 milliard d’euros). Le BAII a diminué comme prévu et s’est établi à 9,3 millions d’euros après six mois (S1/2022 : 20,6 millions d’euros). L’hiver doux, l’utilisation parcimonieuse de l’énergie et le niveau élevé de stockage chez les consommateurs ont pesé sur les bénéfices. BayWa a vendu une plus grande quantité de granulés de bois d’une année sur l’autre, mais à des prix nettement inférieurs à ceux de l’année précédente. Le secteur des lubrifiants, qui est étroitement lié au développement économique général, a reculé de 15 % par rapport à l’année précédente. En revanche, l’expansion du réseau de stations-service de gaz naturel liquéfié (GNL) et d’infrastructures de recharge pour l’e-mobilité se poursuit sans relâche. En vue de la prochaine période de chauffage, l’entreprise s’attend à une demande accrue de transporteurs d’énergie thermique au cours du second semestre de l’année. Ce secteur d’activité devrait également être soutenu par l’augmentation de la taxe sur le CO2 appliquée aux combustibles fossiles, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2024. Sur la base d’une légère reprise de l’économie mondiale, BayWa s’attend également à une amélioration des activités liées aux lubrifiants.

 

Segment du groupe Cefetra

Avec un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros (S1/2022 : 3,1 milliards d’euros) et un BAII de 30,3 millions d’euros (S1/2022 : 36,6 millions d’euros), le Groupe Cefetra a enregistré une performance commerciale supérieure à la moyenne par rapport aux années précédentes. Les bénéfices ont été réalisés en utilisant avec succès les opportunités du commerce des céréales et en maintenant les activités de spécialités à un niveau stable. Après l’expiration de l’accord sur les céréales entre la Russie et l’Ukraine et l’attaque russe contre l’infrastructure agricole ukrainienne, la situation sur les marchés agricoles internationaux devrait rester tendue à l’avenir. Alors que les marchés céréaliers continuent de souffrir d’une volatilité accrue, le secteur des spécialités s’avère résistant à la crise, et BayWa s’attend à une poursuite de la croissance dans ce domaine.

 

Segment du commerce et des services agricoles

Le segment Agri Trade & Service a généré des revenus de 2,8 milliards d’euros au premier semestre 2023 (S1/2022 : 3,0 milliards d’euros). Le BAII s’est établi à 39,8 millions d’euros (S1/2022 : 134,2 millions d’euros) et a donc été supérieur à la moyenne à long terme. BayWa a réglé les contrats de céréales dans le cadre des activités commerciales agricoles nationales à des prix élevés, mais a vu ses activités dans le domaine des intrants agricoles fortement diminuer. Les ventes d’engrais, en particulier, ont été très différentes de celles du premier semestre 2022, le marché étant bien approvisionné en produits et la demande des agriculteurs étant restée faible malgré la baisse des prix. BayWa s’attend à ce que cette situation ne change pas pour le moment.

 

Segment des équipements agricoles

Le segment des équipements agricoles a atteint de nouveaux records, affichant un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros (S1/2022 : 1,0 milliard d’euros) et un BAII de 43,9 millions d’euros (S1/2022 : 35,1 millions d’euros). BayWa a vendu 6,6 % de machines neuves en plus au premier semestre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente. Les capacités des activités de service et de pièces détachées sont bien utilisées. BayWa s’attend à ce que le segment des équipements agricoles maintienne sa performance positive au second semestre. Une fois que les arriérés de commandes de l’année précédente auront été résorbés, la demande de matériel agricole se normalisera à nouveau dans les mois à venir.

 

Secteur des produits mondiaux

Le segment Global Produce a généré des revenus de 518,1 millions d’euros (S1/2022 : 458,8 millions d’euros) malgré des conditions sous-jacentes difficiles. Le BAII s’est élevé à moins 2,1 millions d’euros (S1/2022 : 16,4 millions d’euros) au cours de la période considérée. Le cyclone tropical Gabrielle, qui a inondé la Nouvelle-Zélande en février, a détruit une partie de la récolte de pommes de cette année. En conséquence, 40 % de produits en moins étaient disponibles à l’exportation. Les pénuries d’approvisionnement ont entraîné une hausse des prix. Dans le secteur allemand de la pomme, les quantités excédentaires ont été vendues et les prix se sont à nouveau stabilisés. Toutefois, les consommateurs restent réticents à l’égard des produits haut de gamme, en particulier des fruits exotiques. BayWa s’attend à ce que le segment Global Produce génère un bénéfice annuel positif en 2023, bien qu’à un niveau inférieur à celui de l’année précédente. Cette prévision est basée sur les attentes d’une augmentation de la demande en Asie et de l’activité de Noël à venir, lorsque les ventes de fruits exotiques augmentent traditionnellement.

 

Secteur des matériaux de construction

La performance du secteur des matériaux de construction reflète la situation générale du secteur de la construction. Le segment a généré des revenus de 978,8 millions d’euros au premier semestre (S1/2022 : 1,2 milliard d’euros) ainsi qu’un BAII de 0,7 million d’euros (S1/2022 : 43,5 millions d’euros). La construction commerciale et d’infrastructures a bénéficié d’une augmentation des investissements, tandis que la construction résidentielle domestique s’est effondrée sous la pression des taux d’intérêt élevés et d’une diminution des prêts. Cette tendance affecte surtout le génie civil, les toitures et le jardinage. Le conseil de gestion de BayWa a pris des contre-mesures immédiates, en concentrant les ventes sur le génie civil et la construction du secteur public. Quatre à six sites stratégiquement non pertinents feront également l’objet d’un examen quant à leur efficacité, avec la possibilité d’une fermeture ou d’une vente. BayWa estime que cette période de vaches maigres ne durera pas longtemps, car la demande de logements et de rénovation énergétique des bâtiments existants ne faiblit pas. Cela se reflète également dans les attentes concernant la contribution aux bénéfices de BayWa Bau Projekt GmbH. L’entreprise n’est pas affectée par la faible évolution du marché de la construction résidentielle et atteindra ses objectifs cette année. Dans l’ensemble, BayWa estime que le segment des matériaux de construction générera une croissance des bénéfices au cours du second semestre de l’année.

BayWa étudie un certain nombre d’options de refinancement, y compris l’augmentation potentielle du volume des émissions obligataires existantes, en fonction des conditions qui prévalent sur le marché des capitaux.

 

Vous trouverez de plus amples informations sur www.baywa.com/press.
Vous trouverez des photos de presse prêtes à être imprimées, des séquences vidéo et des déclarations vidéo ici.
BayWa AG sur Twitter : twitter.com/BayWaPresse

BayWa Investor Relations sur LinkedIn : www.linkedin.com/company/baywa-investor-relations/

Vue d'ensemble
Solenne Pairin
Marketing & Communications
BayWa r.e. Solar Systems SAS
Vers le haut
Prendre contact